L’Artothèque de Caen

L’Artothèque de Caen naît en 1986. En 2013, pour son emménagement au Palais Ducal tout juste rénové pour accueillir ses espaces et collections, l’institution commande une refonte de son identité visuelle reflétant la multiplicité et la souplesse de son offre et de ses actions: non seulement lieu de prêt d’œuvres d’art au grand public, elle accueille des résidences, des expositions et des actions culturelles. Le système graphique mis en place vient soutenir les idées de mouvement qui alimentent toute la démarche de l’Artothèque. Pour accentuer davantage cette notion est créée l’Artofont, pièce maîtresse autant que discrète et noyau de cette identité nouvelle.

Client | L’Artothèque de Caen
Design | Christina Poth
Années de réalisation | 2014–18

Le Palais Ducal possède une identité forte au sein du patrimoine caennais. Photo: Antoine Cardi

L’architecture du bâtiment donne naissance à l’Artofont, spécifiquement dessiné pour ce projet.

Le typogramme est composé d’Artofont. Dans sa forme la plus réduite, le A et son crochet fonctionnent seuls.

La police de caractères est bâtie sur une structure vivante qui peut changer et refléter le mouvement de l’œuvre d’art et ses différentes phases. Il existe ainsi plusieurs formes d’une même lettre pour pouvoir écrire un mot en imaginant qu’il soit présent ou absent, telle l’œuvre prêtée ou en réserve…

Le système graphique reprend le fonctionnement de L’Artothèque. Quand une œuvre est empruntée, un aplat de couleur est peint à son emplacement initial. Ce jeu d’aplats et de couleur se retrouve sur les supports de communication.

Le système de mise en page reflète l’idée d’échange et de voyage.